Lyon Ultimate Origami Convention #13

du 25 au 27 octobre 2019

Lyon Ultimate Origami Convention

La convention aura lieu du vendredi 25 au dimanche 27 octobre 2019, au Centre International de Séjour de Lyon.

Elle s'adresse aux plieur·euse·s adeptes de modèles avancés à complexes.

Cette année, nous accueillons cinq invité·e·s de prestige : JW Park, Dáša Ševerová, Oriol Esteve, Artur Biernacki et Yongik Jang.

S'inscrire

Vous pouvez vous inscrire pour une à trois journées :

  • Un jour : 70 € 63 € avant le 25 septembre
  • Deux jours : 90 € 81 € avant le 25 septembre
  • Trois jours : 100 € 90 € avant le 25 septembre

En savoir plus

Card image cap

JW Park

JW Park est né en 1989. Il travaille en ce moment en tant que steward. Il a commencé l'origami depuis un certain temps, mais ce n'est que récemment qu'il s'est lancé dans la création de ses propres modèles. La plupart du temps, il créé des mammifères et des dinosaures à base d'angles à 22.5 degrés. Origami House a publié plusieurs des ses digrammes. Les modèles qui lui apportent le plus de fierté sont son doberman, son tyrannosaure et son sanglier. Il a hâte de participer à la Lyon Ultimate Origami Convention.

Card image cap

Dáša Ševerová

Dáša Ševerová est une artiste passionnée. Elle est aussi étudiante et professeure. Elle apprécie de combiner tous ces aspects au quotidien. Elle a étudié les mathématiques et la biologie avant d'enseigner en Slovaquie dans une école pour enfants surdoués. Après la naissance de son fils, elle a déménagé pour la Suisse où elle a consacré son temps libre à l'exploration de l'origami. Peu après, elle a créé ses propres modèles, où lagéométrie, qu'elle adore, occupe une grande place : étoiles, fleurs, boîtes, tessellations, polyhèdres en knottology. En tant que professeure, elle s'intéresse aux différentes façons d'utiliser l'origami pour aider à la compréhension de la géométrie. L'année dernière, elle a publié son premier livre, Origami Journey, un aperçu d'une décennie à explorer l'origami.

Card image cap

Oriol Esteve

Oriol Esteve a commencé à créer ses modèles sans avoir une grande expérience de plieur. Avec Enrique Martínez et Joel García Moix, il a créé l'OAS (Origami Always Succeed) en 2014. Leur idée était de partager leur passion pour l'origami autour d'une bonne bière. Il apprécie de plier des animaux très expressifs. Ses modèles demandent peu de modelages et sont principalement influencés par Peterpaul Forcher et Roman Díaz. Il a été publié dans plusieurs livres et magazines. Il est aussi l'auteur de Stop thinking, start folding, un livre présentant une trentaine de modèles ainsi que ses réflexions personnelles. Il a été invité à Boston en 2018, Bogotá et Séville en 2019. Avec l'OAS, Il a été invité au PCOC et en Israël en 2019.

Card image cap

Artur Biernacki

Artur, créateur polonais, a découvert du l'art du pliage de papier à 15 ans, grâce à des diagrammes d'artistes étrangers. Sa quête de nouveaux livres et diagrammes l'a conduit à l'inépuisable base de données qu'est Internet. Les travaux d' Akira Yoshizawa, Hideo Komatsu et Satoshi Kamiya l'ont inspiré pour créer ses propres modèles. Il ne transige pas avec les règles de l'origami : un carré, pas de colle ni de ciseaux. En 2004, il a rejoint l'équipe de www.origami.art.pl. En 2006, avec quelques membres de ce site, il a créé l'Association Polonaise d'Origami. Il est l'auteur de deux livres, Origami made in Poland et Polish your origami.Il publie aussi dans magazines polonais et internationaux. Il a été invité aux convention de l'AEP en 2009 et de Hongrie en 2017.

Card image cap

Jang Yong Ik

Jang Yong Ik vit à Séoul, en Corée du Sud. Né le 21 août 1991, il a commencé l'origami très jeune, à l'instar de nombre de plieur·euse·s. Dès sa naissance, il s'est mis à créer naturellement, car il était difficile de trouver des livres ou de quoi pratiquer l'origami. Il a adoré l'origami pendant toute son enfance. Ça l'a amené à un diplôme en design visuel, et il travaille maintenant comme graphiste. Quand il ne travaille pas, il édite le recueil Origami Pro tous les ans. Et, de la même manière que l'origami influence son métier, son métier influence son art. Il apprécie particulièrement les défis créatifs et ne recule ni devant la technicité, ni devant la complexité. Son plus grand plaisir est de réussir à créer ce qu'il a en tête.

Vous en voulez encore ?

De nombreux·euses artistes seront présent·e·s. Chacun·e animera un ou plusieurs ateliers.

Alexander Kurth Alexander Kurth (invité en 2015)